un peu d'histoire

DKW fut un grand constructeur de motos.

L'histoire commence en 1907, avec la création d'une entreprise de mécanique, qui produit un petit moteur de 18 cm³ pour jouets. Il sera porté, par la suite, à 118 cm³.

Ce moteur sera monté comme moteur auxiliaire de bicyclette.

La production d'un véhicule complet commence en 1922, avec un modèle à 142 cm³, avec variateur de vitesse en option.

En France, la société SIC adapte le moteur auxiliaire à ses bicyclettes, puis commercialise des motos complètes avec le 142 cm³.

Dès 1925, DKW utilise des moteurs à compresseur.

En 1929, une 500 cm³ à refroidissement liquide est commercialisée (100 km/h, 14 cv, boîte 3 vitesses).

Il faut attendre 1930 pour voir apparaître le moteur monobloc, incluant une transmission finale performante, qui existera aussi en version 600 cm³.

DKW fera d'importants travaux dans le fonctionnement du moteur à deux temps qui équipe tous ses véhicules, mais les brevets seront déposés par un certain Adolf Schnürle.

Les modèles postérieurs à la fusion dans Auto Union (1932) portaient les deux sigles DKW et Auto Union.

Certains modèles commercialisés par DKW seront, en fait, des Schüttof, à quatre temps.

La Seconde Guerre mondiale verra de nombreux modèles utilisés par l'armée allemande (NZ 350, RT 125, …).

À cette époque, DKW est, de loin, le premier constructeur allemand de motos.

À la fin de la guerre, l'usine de Zschopau se retrouve en RDA, où elle devient IFA, puis MZ.

À l'Ouest, la production reprend en 1949.

L'interdiction de la suralimentation en compétition moto en 1946 éloigne DKW de la course.

En 1958, DKW arrête sa production, et fusionne dans la Zweirad Union.

Pour l'anecdote, une 125 DKW servira de modèle à la première Yamaha.

Commentaires (1)

1. Pascal V 04/04/2010

Merci pour cette leçon d'histoire.
A bientôt à l'atelier
Pascal

Ajouter un commentaire